La Lohner-Porsche

Avec la 911, Porsche a en gamme l’icône des voitures de sport avec moteur à combustion. Avec la Taycan, la Panamera E-Hybrid et la Cayenne E-Hybrid, la société de Zuffenhausen offre aujourd’hui d’autres modèles entièrement ou partiellement électrifiés.

La Lohner-Porsche

La Lohner-Porsche: les débuts de la marque de voiture de sport furent électriques

Avec la 911, Porsche a en gamme l’icône des voitures de sport avec moteur à combustion. Avec la Taycan, la Panamera E-Hybrid et la Cayenne E-Hybrid, la société de Zuffenhausen offre aujourd’hui d’autres modèles entièrement ou partiellement électrifiés. La boucle avec les débuts de Porsche est ainsi bouclée, car ces débuts furent électriques. Ferdinand Porsche, le futur fondateur de l’entreprise et un grand visionnaire, réalisa dès son plus jeune âge des expériences avec l’électricité. En 1898, à l’âge de 23 ans, Ferdinand Porsche construisit sa première voiture électrique. Il conçut le moteur-roue électrique pour l’usine de chariots viennoise Ludwig Lohner & Co. Celui-ci fut monté dans les roues avant du modèle nommé «Lohner-Porsche». Il fut présenté en 1900 au public à l’Exposition universelle de Paris et sa compatibilité avec l’environnement fut alors mise en avant: un fait toujours d’actualité. L’énergie était stockée dans un accumulateur en plomb de 410 kg. La voiture atteignait une vitesse de 50 km/h et présentait une autonomie maximale de 50 km. Un peu plus tard, Porsche inventa une version à quatre roues motrices dans laquelle même les roues arrière étaient équipées d’un moteur-roue. Pour accroître l’autonomie, un accumulateur en plomb de 1800 kg était utilisé. L’autonomie du Lohner-Porsche ne put toutefois pas être augmentée de manière significative en raison de son poids élevé. C’est la raison pour laquelle Porsche conçut une voiture électrique hybride dont la batterie était rechargée avec un moteur à combustion. Comme, par rapport aux voitures dotées uniquement d’un moteur à combustion arrivant sur le marché, les Lohner-Porsche étaient non seulement plus lourdes mais également plus chères, elles ne parvinrent pas à s’imposer. Seulement 300 pièces environ furent fabriquées au total, dont 40 avaient été commandées par les sapeurs-pompiers de Vienne. Ces véhicules firent également office de taxi dans différentes grandes villes. Ce n’est que plus d’un siècle plus tard que la société Porsche appréhenda de nouveau le thème de la mobilité électrique et qu’elle reprit les efforts originels du fondateur de l’entreprise.

Geschichte

Autres contenus